Versant audois du massif du Madres (Aude)

Depuis Axat nous montons au col de Garavel (1256 m). Sur le talus de la route 4 pieds d’Anacamptis coriophora suscitent notre intérêt...

Trois d’entre eux sont bien identifiés comme Anacamptis coriophora subsp. martrinii. Ce taxon récemment découvert vient enrichir la riche liste des orchidées de l’Aude. En continuant notre cheminement, nous observons aussi Dactylorhiza maculata, Gymnadenia conopsea, Platanthera bifolia, Neotinea ustulata en pleine floraison et Platanthera chlorantha en fin de floraison. Puis après un pique nique de luxe sur des tables ombragées, non loin du hameau de Buillac, nos accompagnateurs audois nous entraînent dans une prairie humide où foisonnent les Dactylorhiza maculata des teintes rosées les plus claires aux plus violacées, majoritairement en pleine floraison. De rares Gymnadenia conopsea sont présentes ainsi que quelques Neottia ovata. La prairie mitoyenne nous permet de découvrir Dactylorhiza incarnata  en fin de floraison jouxtant Dactylorhiza maculata et quelques Dactylorhiza majalis. Puis nous remontons les contreforts du Madres sous le col de Jau. Les Epipactis palustris sont tout juste en feuilles. Nous reverrons de nombreux pieds de Neottia ovata en pleine floraison et parmi les parents, l’hybride Dactylorhiza maculata * Dactylorhiza majalis. Toujours en direction du col, le dernier arrêt de la journée nous porte dans la tourbière de la Jasse de Lapazeuil. Celle-ci, nous explique Bruno Le Roux (Aude Claire) a été choisie comme référence méridionale d’une série de tourbières situées en Europe du nord depuis la Finlande, le Danemark, la Pologne et l’Estonie, et faisant l’objet d’un programme d’études des microorganismes sous sphaignes que nous ne détaillerons pas dans ce petit compte rendu, mais axé sur notre grande préoccupation qu’est le changement climatique et ses répercussions sur les biotopes et toutes formes de vie qu’ils renferment;  Les Drosera rotundifolia ne sont pas rares dans cette tourbière, les pieds de Dactylorhiza maculata très nombreux dont un aux fleurs blanc immaculé ravi les photographes. Corallorhiza trifida n’a pas été revue depuis quelques années ; il faut dire que les chevaux fréquentent les bosquets d’épicea pouvant les renfermer. Un grand merci à nos accompagnateurs audois qui sous une météo des plus radieuse ont su nous faire découvrir ces orchidées de milieux humides montagnards.

ven.

02

nov.

2018

Exposition d'orchidées à Toulouse

Proposée par le GMPAO à l'UNION les 2-3-4 Novembre 2018...

Lire la suite

sam.

27

oct.

2018

REUNION DE RENTREE

La réunion de rentrée aura lieu le Samedi 27 Octobre à 15 h au CRIEE à TOULOUGES (66).

Lire la suite

ven.

05

oct.

2018

ORCHIDEES A FONTFROIDE

Du vendredi 5 au dimanche 7 Octobre, la SFO Pyrénées Est sera présente à l'Abbaye de Fontfroide en tenant un stand et une conférence aura lieu le vendredi 5 Octobre à 15 h "Orchidées indigènes: des bords de la Méditerranée aux sommets pyrénéens" par Roselyne Buscail.

Lire la suite

dim.

24

juin

2018

Versant audois du massif du Madres (Aude)

Depuis Axat nous montons au col de Garavel (1256 m). Sur le talus de la route 4 pieds d’Anacamptis coriophora suscitent notre intérêt...

Lire la suite

dim.

17

juin

2018

Sortie coll de la Creueta (Espagne) - Targasonne (66)

Après Mont-Louis au pied des remparts de Vauban, nous partons en direction de la frontière espagnole, puis La Molina et le coll de la Creueta (1924 m) dans le Parc Natural del Cadi-Moixero...

Lire la suite

dim.

03

juin

2018

Sortie Massif du Canigou, Vallespir rive gauche du Tech

À partir du village du Tech une route étroite passant par le hameau de la Llau nous  conduit au col de la Roua...

Lire la suite

sam.

26

mai

2018

Fête de la Nature 2018 Animation sur le site du lac de la Raho « le Monde des Orchidées »

La SFO de Pyrénées Est, grâce à la présence de six de ses membres, a réalisé 2 animations sur le site du Lac de La Raho...

Lire la suite

Partagez votre site